dimanche 11 octobre 2015


 Lecture du moment 
               Mini-chroniques sur mes dernières lectures

CHRONIQUE COUP DE COEUR
Où ces romans qui me font vibrer...                                                  


INHUMAN de Kat Falls


Couverture de Fetch, Tome 1 : Inhuman



Un mur.

Il suffit d'un mur pour couper le monde en deux.
D'un côté, la zone saine, civilisée. Le monde de Lane.
De l'autre, la zone sauvage, contaminée, dans laquelle les hommes se transforment en bêtes sauvages.
Passer de l'un à l’autre est illégal. Dangereux. Fou.

Pourtant, Lane va devoir franchir le mur. Pour sauver son père, elle n'a pas le choix.

Pour qu'il revienne, elle doit partir.


Quelle belle surprise que ce livre ! J'ai adoré ! Encore plus que ce que le résumé me laissait penser ! Parce que je m'attendais à une dystopie assez classique et j'ai eu quelque chose de totalement différent ! Mon ressenti est assez difficile à expliquer mais dans Inhuman, même si on parle d'un virus qui a contaminé la population et d'un mur qui protège les gens sains (ce qui est un schéma vu et revu des dystopies) on est assez loin de ce que j'ai déjà avant ! Difficile d'expliquer pourquoi, mais j'avais l'impression parfois de lire un conte pour enfants, parfois de lire un roman d'horreur ! Les manimaux sont vraiment particuliers et ils donnent une saveur inédite au roman. C'est frais et original: j'adhère complètement !
L'héroïne, Lane, est elle aussi rafraîchissante. Elle est drôle, ouverte d'esprit et a du répondant, sans être non plus une machine à tuer comme j'en ai déjà rencontré. Si elle est capable de se sortir de certaines situations plutôt difficile toute seule, elle a souvent besoin d'aide pour y arriver... ce que j'ai trouvé assez réaliste pour une fois ! Les deux garçons qui l'accompagnent dans son périple, Rafe et Everson, m'ont charmé tous les deux à leur façon... mais comme beaucoup de lectrice, c'est Rafe qui m'a fait craquer ! Il est arrogant, insolent, d'un courage qui frôle la stupidité et surtout, il cache sa sensibilité aux autres, jouant les indifférents pour tout. Alors les passages où il nous fait entrevoir cette sensibilité sont juste... tellement touchants.
Pour ceux et celles qui auraient peur, parce que deux garçons accompagnent Lane et que ça sent le triangle amoureux: ne craignez rien. Oui, on sent clairement que l'auteur veut nous amener à ce fameux triangle, mais pour l'instant, le tout est fait avec doigté. Pas de longues lamentations, pas d'interrogations sur ses sentiments... Lane ressent, elle vit et c'est tout ! Et j'espère que ça continuera parce que je trouve ça parfait ainsi !
Mis à part l'environnement original et les personnages attachants, le roman nous offre de l'action, de l'action et encore de l'action ! Les scènes s'enchaînent sans temps mort, et alors que Lane découvre son nouvel environnement, elle doit aussi faire face à toutes les menaces de ce monde hostile, en essayant de retrouver son père. On a pas une seconde pour s'ennuyer et il est vraiment difficile de reposer ce roman une fois commencé !
En bref, une dystopie à lire pour tous les fans du genre, original et divertissante ! Un petit coup de Coeur !

EXTRAIT :
Discussion entre Lane et Rafe
"-Non pas que je m'intéresse à ce que vous fabriquez tous les deux, remarque, a poursuivi Rafe en s'adossant au comptoir. Maintenant que je sais qui tu es, je me suis retiré du triangle.
-Quel triangle ?
-Arrête ! Une fille, deux mecs-à ton avis ? Oh, il est si intelligent et si fort, s'est-il exclamé avec une voix de fausset, en posant les deux mains contre une de ses joues. Oui, mais l'autre est si sexy ! Oh là là...
J'ai croisé les bras.
-Et tu penses être lequel des deux ?
-Tu as raison, je pourrais être l'un ou l'autre !"

Everson et Lane
Everson a essayé de me contourner, mais je ne pouvais pas le laisser partir. Je me suis jetée à son
cou, puis je l’ai plaqué contre une cloison.
– Everson, c’est moi ! lui ai-je glissé à l’oreille.
Il s’est immobilisé. Il s’est tourné, frôlant mes lèvres de sa joue bandée, pour me regarder droit
dans les yeux. Il m’a enfin reconnue. Malgré les traces noires de saleté dont je m’étais couvert le
visage et mon uniforme de femme de chambre. Il a posé une main sur le creux de mes reins et a
empoigné le tissu de ma robe. Il s’agrippait à moi comme si je risquais de me volatiliser dans les airs.
– Finalement, a-t-il annoncé aux dresseurs, je crois que je vais rester.


NOTE: Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Jeunesse/Young Adult de Multi et ses livres que vous pouvez trouver ici :

http://mutietseslivres.com/2015/10/01/challenge-jeunesse-young-adult-5/

oie-7




1 commentaire:

  1. Coucou!
    Je dois te dire que je suis plus que ravie de lire ta chronique sur ce livre, c'est un de mes préférés en Dystopie!
    Je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu en dis, ce bouquin se démarque des autres et pour ma part, j'ai extrêmement hâte de lire la suite! :D
    (Et cette fin... ça devrait être interdit xD)

    RépondreSupprimer